UA-67970786-1

Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

21/06/2017

LES ABSTENTIONNISTES: PREMIER PARTI DE LA COURNEUVE

                     AVEC LE TAUX RECORD DE 70 % 

En démocratie,les abstentionnistes ont forcément raison, puisqu'ils sont majoritaires !

pire abstention.jpg

Le premier parti de La Courneuve avec une écrasante majorité est celui des abstentionnistes qui, avec 70 %, condamnent tous les partis politiques, le système dont ils sont issus et qui viole en permanence la première règle de la démocratie, celle de l'attribution du pouvoir permanent au peuple. En effet, c'est toujours la même stratagème de falsification démocratique qui se met invariablement en place et qui dépossède nos concitoyens de tous pouvoirs et de contrôle sur leur élus entre deux élections. 

Les abstentionnistes condamnent donc sans exception, tous les partis et le système politique pervers qui leur assure un pouvoir total : 

La démocratie dictatoriale
Le parti politique dominant électoralement à un moment donné, règne ensuite en imposant une quasi dictature, sans aucun risque d'être répudié par la population pour incapacité, insuffisance ou encore pour tromperie. 

La particratie (régime des partis ou des tribus politiques) a pour but permanent de s'accaparer tous les pouvoirs que leur ont accordé fort imprudemment leurs électeurs, pour ensuite les exploiter à leurs profits exclusifs, les réduire à l'impuissance et au  silence entre deux élections. 

C'est d'autant plus inepte, qu'à l'intérieur même du système de cette particratie, le parti électoralement dominant règne de manière absolu sur tous les autres partis, condamnés eux aussi à faire de la figuration démocratique, en contrepartie d'émoluments et de privilèges statutaires plus qu'appréciables.  

L'illusion démocratique 
L'instant fugace de la " démocratie" ne dure pour nos concitoyens, que quelques secondes, au moment du vote, tous les 5 ou 6 ans pour élire une privilégiature totalitaire.
Elle est contraire a une  authentique démocratie. Les élections comme l'affirme à juste titre de plus en plus de Français, sont de véritables "pièges à cons" !
Ce qui veut dire que nos nouveaux élus, une fois de plus, n'ont aucune légitimité pour nous gouverner, puisqu'ils ne représentent que 30 % des électeurs inscrits !

piège à cons.jpg


La grande majorité des Français ( 70% ) n'a aucun pouvoir
Et pourtant, cette abstention massive condamne la particratie et le régime tribal archaïque des partis, qui divise notre pays. Les 70 % d'abstentionnistes trompés par ces partis politiques ségrégationnistes et sectaires qui opposent nos concitoyens les uns aux autres sont dans les faits, foncièrement anti-démocratiques. Ces abstentionnistes précurseurs d'une révolution prochaine, en ont marre d'être pris pour des dindons d'élection en élection. Les partis politiques sont morts et ils s'accrochent désespérément à leurs privilèges féodaux. 


L'illusion délibératoire
Les 70 % d'abstentionnistes se sont pourtant exprimés en condamnant le système qui les manipule et pourtant, la très grosse majorité de nos concitoyens ne compte pour rien, alors qu'ils condamnent non seulement les partis, mais également le système pervers qui leur donne le pouvoir alors qu'ils ne sont plus du tout représentatifs de la volonté populaire. 
Ces politicards ne comprennent même pas, qu'au delà de 50 % d'abstentions, c'est globalement cette particratie monarchique anti démocratique qui est condamnée.

Cette démocratie dite "représentative" ne représente plus rien, sinon des combinards qui s'accaparent le pouvoir alors qu'ils sont ultra minoritaires.   

Le grand vainqueur des élections en France et particulièrement à La Courneuve, c'est le parti des abstentionnistes qui représentent 70 % des inscrits !!!

La question cruciale qui se pose, c'est de savoir ce que représentent réellement ces "mal-élus" d'une politique qui part en quenouille, faute de répondre à l'attente des courneuviens.  

Dans ce contexte, Mme Buffet est satisfaite d'être la  "vainqueur" des perdants, des partis minoritaires, qui ne se maintiennent dans ce système faussement représentatif, que par l'application d'une pseudo démocratie qui usurpe en permanence le pouvoir de nos concitoyens, réduits au silence et à l'impuissance entre deux élections.

Mme Buffet.jpg 

 

 

 

 

 

 

 

 

On ne doute pas que Mme Buffet se dise démocrate, mais de quel type de démocratie se prévaut-elle ? 


Les élections un déni flagrant de démocratie
Au delà même de cette particratie qui vampirise leurs électeurs, c'est le système politique pervers qui leur assure une légitimité usurpée qu'il faut condamner ! Les politiciens peu scrupuleux, profitent donc du système, dont les électeurs sont les éternelles victimes. 


Quand l'urne devient le cercueil de vos illusions
Le pouvoir, par notre Constitution, revient exclusivement au peuple souverain et qui doit le rester entre deux élections. Les courneuviens doivent avoir en permanence un pouvoir de contrôle et de répudiation sur leurs élus et être dotés d'un pouvoir exécutif pour s'assumer, en toute maturité, par une démocratie directe garantissant enfin une authentique démocratie conforme à l'intérêt général et non à celui exclusif de réprésentants politiques qui confondent la démocratie et le régime monarchique. Ces "représentants" sollicitent nos suffrages en tant que serviteurs, pour finir par s'imposer comme les tuteurs d'une population qu'ils méprisent .    


La réputation de La Courneuve encore mis en accusation !
La Courneuve affligée d'une triste réputation a encore, à l'occasion de ces élections bidons, été accusée comme d'habitude de:  "bourrage des urnes et de triche", par Mme Prisca Thévenet sa concurrente qui fait allusion à des témoignages (info du Parisien ) et qui entend porter plainte .
Vrai ou fausse , il est désolant que cette information entache, une fois de plus, la triste réputation de notre ville, qui aurait pu en faire l'économie dans son climat actuel de sinistrose généralisée ! 

Nous ne prenons partie pour aucun partis politiques, Mme Buffet comme les autres profite d'un système électif pervers auquel il faut remédier d'urgence, quand nos concitoyens, entre deux élections, n'ont plus de pouvoir pour contrôler leurs élus, les répudier pour incapacité et les remplacer ...
Ce n'est évidemment pas Mme Buffet et les autres partis qui réformeront ce système politique inique, puisqu'ils en profitent personnellement largement, depuis des années... 


La France impuissante, souffre d'un trouble de "  l'élection '  !
Voyez avec quelle hargne ils se battent au moment des élections pour servir humblement le pauvre peuple ;-)
Trouvez-vous normal qu'un parti politique, quel qu'il soit, une fois élu, puisse faire n'importe quoi, sans aucun risque d'être démis avant les prochaines élections ?
  


Le marché de dupes...
Est-ce équitable d'échanger invariablement quelques secondes de démocratie tous les 5 ou 6 ans pour subir entre deux élections la dictature des privilégiés politiques qui vivent confortablement en entretenant par les médias corruptibles et leur pub la naïveté de leurs électeurs ?

 

Après la condamnation ...La réaction ..

.
poings levés.jpg

 

RF

14/06/2017

UNE CONDAMNATION SANS APPEL DES DIRIGEANTS DE LA COURNEUVE !

LES COURNEUVIENS CONDAMNENT  SANS APPEL, CEUX QUI SONT A DIRECTION DE NOTRE VILLE DEPUIS DES DECENNIES, POUR LEURS GRAVES INCAPACITES A REPONDRE A L'ATTENTE DES
COURNEUVIENS !

statue La Courneuve.jpg

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Les communistes prévoyant leur disparition prochaine, avaient fait construire leur monument funéraire au milieu des 4 routes de La Courneuve,, qui reflète leur culture mortifère de la société ! 

----------------------------------- 

Un premier tour significatif, des élections législatives 2017 

SUR LE POURCENTAGE DES INSCRITS DE NOTRE VILLE
--->
 60 977

Les communistes représentent seulement que  
---> 9,48 % des inscrits !!!

Pour les socialistes, c'est encore pire, ils représentent seulement que
--->
4.69 % des inscrits !!!

Et c'est malgré tout, ce tandem d'invalides politiques qui continue de diriger notre ville, grâce à une mystification démocratique, qui élève notre ville au statut d'une combinocratie, dont la très grande majorité des Courneuviens sont les éternels dindons... 

Le Maire après avoir essayé de s'accrocher aux ex-représentants socialistes, présentement en perdition, il a essayé de nouveau d'être à la remorque à la locomotive Mélenchon. Malheureusement celui-ci, à son tour, ne voulait plus collaborer avec le PC. 

Au doigt et à l'oeuil !

Funeste erreur, au lieu de rechercher des combines d'association politiques oiseuses pour garder le pouvoir , 
M. Poux devrait être à l'écoute des critiques très nombreux que lui font les courneuviens, vaccinés contre le baratinage politique, d'un "renouveau" immuable, qui afflige notre commune depuis environ 70 ans !   

Avec 67,49 % d'abstentions nous battons depuis des années des records. Les électeurs condamnent, in solidum, le jeu pervers de tous les partis politiques qui abusent de leur crédulité, à seule fin de préserver leur privilégiature, au détriment de leurs électeurs, qu'ils exploitent sans vergogne. 

En plus de cette abstention record, il faut tenir compte d'une opposition diverse et variée qui n'entend plus se laisser faire !

La seule question morale qui se pose est-elle de condamner le Maire pour insuffisance et incompétence ou ses électeurs qui le laisse faire, se contentant de le condamner qu'à l'occasion des votes d'une démocratie pipée, au lieu de passer à l'acte pour paralyser enfin ce système politique pervers qui, présentement, la preuve est faite, est condamné par la quasi totalité des courneuviens. 

Les électeurs ont "tué" le PC et le PS qui sont la cause directe de leurs problèmes, il ne reste présentement, tradition oblige, qu'à les enterrer avec nos ex- illusions, pour enfin s'ouvrir aux réalités guère brillantes d'aujourd'hui, que nous prépare le nouveau régime macronien !

La démocratie ne réside pas uniquement dans le dépôt d'un bulletin de vote, mais surtout dans la volonté de le faire valoir aux structures conservatrices qui en profitent !

Le désir sans la volonté de le satisfaire, n'est que de la masturbation mentale désinsérée du réel ...

Alors voulez-vous vous réveiller, ou continuer à dormir confortablement lovés dans l'irresponsabilité ?

RF

07/06/2017

Le passé se rappelle durement à nous, lorsqu'on s'efforce de l'ignorer !

penseur triste.jpg

 

 

 

 

 

 

 

 

C'est un fait, les Français ne réagissent, et encore, que lorsqu'ils ont le dos au mur !

Le reste du temps ils se laissent aller dans une torpeur mentale très inquiétante qui les prédispose à suivre naïvement n'importe quel bonimenteur politique. Ces carriéristes politiques les biberonnent consciencieusement d'illusions, pour nourrir leurs rêves, afin qu'ils aient le sentiment d'échapper à leurs décevantes réalités quotidiennes.

Les Français moutonniers se laissent embrigader, à la plus grande satisfaction des leaders politiques, dans des tribus politiques, destinées à s'opposer les unes aux autres pour le plus grand profit de leurs représentants politiques qui ne peuvent régner que dans la division de la société française !

Le pessimisme pleurnichard et le déclinisme Français paraissent être le produit d'une fatalité inscrite dans la tradition. En effet, le fatalisme suppose l'avènement d'un futur face auquel on abdique lâchement ! C'est tellement vrai que ce que décrit notre éminent Gustave Le Bon, est encore une somme d'errements politiques que nous constatons encore de nos jours ! 

Est-ce la marque d'un manque de caractère du peuple Français ou de son manque d'intelligence à s'adapter pleinement aux circonstances présentes ? Il semble bien que ce soit les deux à la fois qui conditionnent le comportement stéréotypé des Français.      

L'analyse de Gustave Le Bon à son époque, fait la démonstration flagrante que le comportement des Français n'a  pratiquement pas changé et donc, qu'ils sont incapables d'évoluer en se remettant eux mêmes en question.

Ce sont moins les politiques qui trompent les Français, que ceux-ci qui se laissent abuser trop facilement par leurs politiques !

En conclusion, il faut se changer soi-même pour changer les autres !
Ce qui est vrai en politique, l'est tout autant dans notre vie familiale, quand nous constatons que ce sont souvent les mêmes problèmes qui reviennent !

RF

--------------------------------------------------

 gustave Le Bon.jpg

 

 

 

 

 

Gustave Le Bon et le sempiternel déclin français vers 1880 !

Nicolas Bonnal 29/04/2017

Macron le libéral-social contre Le Pen la national-sociale. Ne nous en mêlons pas car, comme disait Jean-Louis Curtis en 1981, la France nous fatigue. J’avais dit ce que j’en pensais il y a vingt ans dans mon Coq hérétique, publié aux Belles Lettres.

Immigration, déclin, étatisme, impôts, réforme ? Lisez Gustave Le Bon et après allez pécher. Téléchargez gratuit la psychologie du socialisme et lisez ces bonnes phrases :

« Comparée à la même classe en Angleterre et en Allemagne, écrivait récemment un pamphlétaire suisse cité par la France extérieure, la bourgeoisie française vous donnera l’idée d’une personne avancée en âge. L’initiative individuelle va en diminuant, l’esprit d’entreprise semble paralysé. Le besoin de repos, d’occupations sédentaires augmente, les placements en fonds d’Etat augmentent, le nombre des fonctionnaires augmente, c’est-à-dire: les capitaux, les intelligences, les capacités se retirent des affaires. »

Après le suisse anonyme en rajoute :

« Les recettes diminuent, les exportations diminuent, les enfants diminuent, l’énergie diminue, le sentiment de l’autorité, de la justice, de la religion diminue, l’intérêt porté aux affaires publiques diminue. Les dépenses augmentent, les importations augmentent sur toute la ligne, l’infiltration des étrangers augmente.« 

Le Grand Remplacement a commencé il y a bien longtemps, et Maupassant en parle comme tout le monde. Lisez aussi l’enquête très sérieuse de Rebatet en 1937 ; ce fasciste affirme que les immigrants européens ne valent pas mieux que les autres ! Voyez Grant ou Ross en Amérique.

Voyons le réveil de l’orient qui n’a pas attendu non plus CNN :

« Bornée d’abord aux matières premières et aux produits agricoles, la lutte entre l’Orient et l’Occident s’est étendue progressivement aux produits industriels. Avec des prix de revient aussi faibles, les exportations de l’Inde ont passé en dix ans de 712 millions à plus de 4 milliards. Mais l’Inde possède peu de charbon… Les Orientaux se sont mis à fabriquer successivement tous les produits européens, et toujours dans des conditions de bon marché rendant toute lutte impossible. Horlogerie, faïence, papier, parfumerie, et jusqu’à l’article dit de Paris, se fabriquent maintenant au Japon. L’objet européen se trouve ainsi de plus en plus éliminé de l’Orient. »

Se plaint-on encore de la France décadente ? Voici la suite :

« On y est, en effet. Nous vivons de l’ombre du passé, c’est-à-dire de l’ombre d’une ombre, et la décadence s’accentue avec une rapidité qui frappe tous les statisticiens. Nos exportations, qui, il y a 20 ans, étaient fort supérieures à celles de l’Allemagne, sont bien inférieures maintenant. Comme on l’a dit justement, nos pertes commerciales sont telles gue nous repayons tous les trois ou quatre ans l’indemnité de guerre que nous pensions n’avoir eu à payer qu’une fois. »

Il reste le luxe (Vuitton, le champagne, les relais-châteaux, le Macron-Rothschild haute cuvée) :

« Ce qui sauve d’un anéantissement complet notre commerce extérieur, c’est le monopole de certains produits naturels, tels que les vins de qualité supérieure, que presque seuls nous possédons, et l’exportation de quelques articles de luxe : modes, soieries, fleurs artificielles, parfumerie, bijouterie, etc., où notre habileté artistique n’est pas encore trop atteinte pour l’instant. Mais sur tout le reste la baisse est rapide. »

Puis Le Bon devient prophétique, via un Allemand :

« Cet Allemand a écrit des phrases qui hantent sans cesse mon esprit. Il a prédit que la France deviendrait une sorte de colonie qui serait administrée par des fonctionnaires français et mise en valeur par des industriels, des commerçants, des agriculteurs allemands aidés par une main-d’œuvre immigrée également. »

Remarquez qu’on ne parle pas des arabes ou des noirs : ici aucun racisme de concierge postmoderne. A leur époque Tocqueville comme Le Bon (j’ai même des textes de Kipling et de Fitzgerald) ont dénoncé l’immigration européenne. Le Bon explique la situation des PIGS (déjà…) avec nos origines latines :

« Nos lecteurs savent comment les aptitudes des peuples latins ont été créées par leur passé, et à quel point ces peuples subissent aujourd’hui les effets de ce passé. Ils savent l’influence de notre centralisation séculaire, celle de l’absorption progressive par l’Etat détruisant toutes les initiatives individuelles et rendant les citoyens incapables de rien accomplir par eux-mêmes lorsqu’ils sont privés de direction. »

L’éducation franco-italo-espagnole en prend un coup comme toujours :

« Ils connaissent aussi le terrible effet d’un système d’éducation qui dépouille la jeunesse des vestiges d’initiative et de volonté que l’hérédité leur a laissés, les lance dans la vie sans autres connaissances que des mots et fausse leur jugement pour toujours. »

Les Allemands sont toujours des modèles à suivre :

« … les Allemands ne souffrent pas comme nous de la pléthore des licenciés et bacheliers sans emploi, parce que leur éducation technique étant fort soignée, ils trouvent facilement à s’utiliser dans l’industrie, alors que l’éducation purement théorique des latins ne les rend aptes qu’à faire des professeurs, des magistrats, des fonctionnaires ou des politiciens. »

Et Le Bon de conclure :

« Paris sera bientôt considéré par les Allemands comme la plus productive de leurs colonies. »

Allemands auxquels on ajoutera Wall Street, la City, les Qatari et Shanghai !

Il ne faut pas s’en faire, comme dit mon ami Sylvain, professeur d’informatique à l’université américaine de Monaco : « quand elle touche le fond, la France creuse encore ». C’est comme ces plafonds de la dette qui font mine d’en inquiéter certains – et qui ne cessent, comme les indices boursiers, de battre tous les records.

C’est Alexandre Kojève qui nous a conseillé de nous remettre au grec ; il avait raison et je recommande le chant six de l’Odyssée, la rencontre avec Nausicaa.

Sources

  • Gustave Le Bon – Psychologie du socialisme (p. 186-235