UA-67970786-1

Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

04/02/2018

Mensonge public du Maire...

DROIT DE REPONSE D'UN CITOYEN COURNEUVIEN 

Considérations liminaires …  

Quand une personne n'assume pas ses responsabilités, et est prise en défaut, soit elle admet sa faute courageusement et se grandit aux yeux de son interlocuteur, ou alors, elle nie et aggrave ainsi sa faute. 

Dans le cas du Maire, c'est plus grave, car non seulement, comme souvent, il refuse de reconnaitre ses erreurs mais en plus, il ment publiquement et accuse son interlocuteur de mentir lui-même en le taxant de surcroit du qualificatif de démagogue !  

Il est fort regrettable et inquiétant qu'un Maire soit adepte de la « Taqya » justifiant le mensonge comme une nécessité politique face à ses contradicteurs ! Dans ces conditions, comment peut-on décemment faire confiance à un tel personnage ? 
Environ 70 % des courneuviens qui s'abstiennent aux élections, plus les partis d'opposition l'ont déjà condamné, car en fait statistiquement il ne représente qu'une petite minorité de courneuviens, par un parti politique en chute libre,
 des associations captives et une partie de son personnel administratif ... 

Que le Maire ne s'étonne pas si son inaptitude au dialogue contradictoire propre à la démocratie n'existe pas à la Courneuve, ce qui conduit nos concitoyens exaspérés au radicalisme et à l'intolérance.  

Les faits :

maire mensonge.jpgAu cours de la réunion à la Maison du Peuple, sur les travaux en cours aux 4 routes de La Courneuve, encouragé, par la présence de son personnel et par la passivité affligeante du peu d’assistance présente, le Maire mentait effrontément, quand un participant particulièrement avisé et applaudit, disposant de toutes les preuves : témoignages, articles, photos datées, mettant en évidence le jour d'un contrôle notamment de l'URSSAF, que près de 80 % des exposants du souk avaient déserté les trottoirs, tout simplement parce qu'ils n'étaient pas en règle !!!

Le Maire à 2 reprises a qualifié de mensonge ce que nous affirmions et pour faire le compte l'auteur de cette information a été qualifié de démago ! 

Alors qui est le menteur et le démago ? A vous de juger ! ....

Voici les preuves en question  

Les très rares commerçants légaux peuvent également attester de la réalité des faits scandaleux que nous dénonçons...
L'intervenant appelait le Maire à faire respecter les lois dans la commune où les incivilités et les agressions sont coutumières. C'est un fait, nous vivons dans une ville hors la loi où tout est permis. Fort de ce laxisme, chacune des 11O communautés étrangères impose sa "normalité" par ses us et coutumes, en l'absence de nos propres lois.  

L'intervenant concluait ses quelques secondes d'intervention par : " que fait donc le Maire pour faire respecter les lois (dans une ville livrée aux trafics divers : drogues et par exemple, la ventes de paquets de cigarettes en permanence au beau milieu des 4 routes de La Courneuve ! )
Alors, faut-il mettre en cause en plus de ses incapacités :  l'ignorance ou la malhonnêteté par une volonté de dissimuler ou de mentir ?

Photo le jour de souk sans contrôle

 

foule marché.jpg

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Comparez ci-dessous le souk au même endroit le jour du contrôle !

 

Le souk habituellement surchargé de commerçants et de clients, s'est étrangement vidé mardi matin. 

 

Voici quelques photos sur l'absence des commerces illégaux, le jour d'un contrôle administratif ?

 

souk vide 1.jpg

souk vide 2.jpgsouk vide 3.jpg

Rappel de l'article paru dans le blog ARC4 le 23 février 2016

Plus de 80% d'illégaux au souk de La Courneuve !

Est-ce dû à une soudaine épidémie de grippe, une grève des commerçants, etc.?  

Oh non, mais à un simple contrôle de l'URSSAF, diligenté à l'instigation de qui ?
Voilà la question que se posaient les usagers du souk et le reste des commerces légaux, satisfaits de cette initiative contre ce scandale permanent qui les pénalisait sérieusement dans leur commerce ! 

Une combine à succès 

Un commerçant ambulant dénonçait que ses collègues malhonnêtes s'inscrivaient pour un an à l'URSSAF puis, à la fin de l'année, déclaraient qu'ils étaient en faillite, pour ne plus rien devoir tout en continuant d'utiliser leur carte pour justifier d'un emplacement dans le souk, sans en déclarer leurs revenus ! En plus des aides sociales qu'ils quémandent un peu partout, ils vivent confortablement, sans problème, étant donné que les contrôles sont extrêmement rares et que leur "vigie" est apparemment très efficace !  

Nombre de commerçants dans le Souk ont fait, à cette occasion, la démonstration qu'ils travaillaient illégalement à La Courneuve. 

Les mêmes causes engendrent les mêmes effets  

Et nous revenons au cœur du problème : tolérance, corruption, démission, laxisme, lâcheté, sont les nouvelles "qualités" d'une société qui s'enfonce de plus en plus dans l'indignité et la honte. 
Une bonne nouvelle:  toutes ces calamités qui nous pourrissent notre vie quotidienne, ne peuvent résister à la pression de citoyens indignés, qui se mobilisent pour exiger de leurs "représentants" qu'ils fassent enfin respecter les lois en vigueur, tâche pour laquelle ils sont confortablement payés par nos taxes et nos impôts locaux !

Le pouvoir à la Courneuve traine dans le caniveau et si, ni nos  "représentants" locaux, ni les citoyens ne s'en prévalent et l'imposent, alors il ne faudra pas s'étonner si les voyous, les escrocs, les dealers, etc. l'utilisent à leur profit, afin que La Courneuve devienne pour eux une ville otage, un paradis où tout est permis !

RF

Écrire un commentaire